Ciel de printemps à l’aquarelle

Pour cette semaine, je vous ai concocté une vidéo avec un sujet un peu différent et surement un peu plus sombre que d’habitude : un ciel de printemps.

Avec un printemps par particulièrement beau et surtout très très frais, il y a eu beaucoup de ciels sombres et menaçants à Stockholm. Ma photo de référence vient d’un de mes endroits préférés, le jardin botanique. J’y suis allée il y a quelques semaines avec l’idée de m’installer quelque part et peindre. Je pensais peindre des fleurs ou un bout de paysage du jardin, mais j’ai finalement porté mon choix sur le ciel. Il changeait très souvent car il y avait beaucoup de vent, mais j’aimais les nuages très sombres et avec tout de même un coin de ciel bleu visible.

Peindre sur le motif est assez compliqué et j’ai souvent tendance à simplifier ce que je vois encore plus que la normale. Il faisait 16º ce jour là avec donc du vent et je ne voulais pas non plus rester des heures assises sans bouger, alors j’ai du faire un peu vite. Mais vous pouvez voir le résultat sur l’image ci-dessus. C’est un bon début, une étude, mais c’est un peu trop simpliste à mon goût. Mais par contre, cette étude m’a bien été utile pour l’aquarelle de cette vidéo ! J’avais déjà une idée de ce que je voulais faire, une idée des couleurs à utiliser ou ne pas utiliser et une idée des marques de pinceaux qui fonctionnent ou pas pour réaliser le nuages.

Ciel de printemps à l’aquarelle

Ciel de printemps à l'aquarelle - VERSION FRANÇAISE

Matériel utilisé :
Pinceau : Escoda aquario nº18.
Papier : Canson Héritage grain torchon.
Couleurs : Bleu de cobalt (Schmincke), Bleu céruléen (Daniel Smith), Ochre jaune (Daniel Smith), Laque de garance rose (Sennelier), Bleu de lune (Daniel Smith), Indigo (Winsor & Newton), Gris de payne (Sennelier).

Et voici l’aquarelle terminée (Cliquez pour agrandir) :

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *