Un chat à l’aquarelle – Le bâillement

Pour inaugurer ce blog, je met à l’honneur mon chat avec un portrait à l’aquarelle. J’ai réalisé déjà plusieurs portrait de la demoiselle. L’un de ces portrait, un bâillement aussi, est encadré dans mon salon. Et j’ai donc décidé d’en faire une deuxième version !

chat bâilleCe blog a pour vocation d’être un support accompagnant ma vidéo. Je vais inclure ici le matériel utilisé bien sûr, mais aussi mon image de référence, mes croquis préparatoires quand il y en a et des détails de l’aquarelle présentée. J’espère ainsi vous montrer plus en détail, mon cheminement lors de la création d’une aquarelle. Et pour cette aquarelle, mon image de référence est donc une photo de mon chat prise à la volée lorsqu’elle a commencé à bâiller. Difficile de réaliser une belle photo, tellement l’action se passe rapidement, mais au moins la peinture peut ajouter un arrière plan plus sympathique !

Croquis de chat entrain de bâillerDe cette image j’ai réalisé un croquis rapide. Mon but est d’avoir une première idée des traits nécessaire à mon dessin préparatoire. J’en profite pour repérer les lignes directrices qui m’aideront à obtenir de bonnes proportions. Par exemple, ici la pointe du museau est une ligne parfaitement verticale. Le bout du museau, le menton et le bout de la langue forment une ligne droite. La bouche est constituée d’un ensemble de triangle… et ainsi de suite. J’en profite aussi pour identifier les zones les plus sombres comme les zones les plus claires. C’est pour cela que j’aime faire mes croquis sur un papier teinté, je peux donc ajouter du blanc pour les zones claires.

La réalisation en vidéo de l’aquarelle

Le bâillement // peindre un chat à l'aquarelle

Liste du matériel :

Pinceaux : Escoda Aquario nº18, Raphaël 803 nº2.
Papier : Canson Héritage grain torchon
Couleurs : Teinte neutre (Winsor & Newton), Lavande (Daniel Smith), Terre de Sienne brûlée (Schmincke), Bleu outremer (Daniel Smith), Alizarine cramoisie permanente (Daniel Smith), Verona gold ochre (Daniel Smith), Gouache blanche (Winsor & Newton).

Et voici l’aquarelle terminée et l’aquarelle d’origine qui m’a inspirée cette nouvelle version (cliquez sur les images pour les agrandir) :

Aquarelle de chat entrain de bâiller Le modèle et l'aquarelle terminée Une aquarelle d'un chat entrain de bâiller

8 réponses

  1. Bonjour, merci beaucoup pour le partage que vous faites de vos travaux d’aquarelle. Ils sont plein de sensibilité, de « souplesse » et de douceur.
    J’espère un jour pouvoir appliquer vos conseils pour que mes aquarelles inspirent la même chose.
    Merci à votre chat qui est très amateur de votre travail je crois.

    1. Merci beaucoup Christiane ! Je suis sûr que vous arriverez à votre but. Mon chat a plutôt tendance à apprécier jouer avec mes pinceaux !

  2. Bonjour, me voici arrivée sur le blog, quelle bonne idée pour pouvoir retrouver toutes les infos, et les croquis qui vont bien. Merci et à bientôt.

    1. Il est vrai que je ne savais pas comment mettre les croquis et les images de références dans mes vidéos, alors le blog est idéal pour ça ! Merci Fabienne !

  3. Bonsoir,
    Merci pour la création du blog, quel plaisir de vous retrouver. On aime beaucoup la participation de ce petit chat !! Encore bravo pour cette aquarelle

  4. Bonjour,
    Merci pour ce beau partage, cette préparation.
    Le fait de voir votre croquis est très instructif pour une personne qui n a aucune notion de dessin. Ce qui est mon cas.
    Belle continuation,

    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *