Glycine à l’aquarelle

Cette semaine, je vous propose une aquarelle tout en camaïeu de violet : un glycine.

Je viens de me rendre compte que même si j’adore ces fleurs, je ne les ai jamais peint. J’ai quelques croquis de façade avec des glycines en fleurs, mais jamais d’aquarelle où cette fleur est le héro ! Eh bien c’est chose fait avec celle-ci.

Bizarrement, je n’ai pas d’image de référence à vous proposer. Je dois avouer que j’ai peint cette image en me servant uniquement de ma mémoire. Dans un sens c’est très bien car ça me libère de devoir ressembler à mon image de référence, mais cela peut être aussi un problème car je peux oublier des détails pour que ces fleurs soit identifiables.

Encore une fois, j’ai utilisé la méthode du masquage à la gouache. C’est une méthode qui me paraît tellement naturelle et facile, je ne peux plus m’en passer ! Les textures obtenues sont tellement intéressante et de cette façon il est beaucoup plus facile pour moi d’obtenir un sujet clair sur un fond foncé et on gardant une certaine précision. Mais promis, la semaine prochaine ce sera une aquarelle plus normale !

Glycine à l’aquarelle en vidéo

Peindre une glycine à l'aquarelle - VERSION FRANÇAISE

Matériel utilisé :
Pinceaux : Escoda Último 1″ plat, Escoda Último nº8 à sortie longue.
Papier : Arches satiné.
Couleurs : Bleu outremer (Sennelier), Vert émeraude (Schmincke), laque de garance rose (Sennelier), Lavande (Daniel Smith), Violet outremer (Schmincke), Violet de cobalt (Schmincke), Encre acrylique gris fumé (Liquitex), Blanc opaque (Schmincke), Liquide de granulation (Winsor & Newton).

Et voici l’aquarelle terminée (cliquez pour agrandir) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *