Des croquis expressifs à l’aquarelle

Maintenant que j’ai bien experimenté avec les crayons aquarellables et que je sais ce qu’ils sont capables de faire, j’ai eu envie pour cette semaine de me lancer dans la réalisation d’un croquis.

J’ai choisi une de mes dernières photos que j’ai prise à Stockholm c’est dernières semaines. D’ailleurs vous pouvez voir encore une petite plaque de neige au premier plan… Mais cette photo résume pas mal ce que j’aime dans cette ville : des bâtiments de couleurs chaudes qui se détache sur un ciel bleu, de la nature, et une certaine simplicité. Ce bâtiment est un ancien observatoire qui n’est plus en fonction, mais il y abrite une station météorologique qui mesure la température, tous les jours, depuis 1756 !

Pour mon croquis de cet endroit, j’ai voulu beaucoup d’énergie et de spontanéité. C’est pour cela que je n’ai fait aucun croquis avant celui-ci. Je voulais plutôt obtenir une première impression, sans filtre et brute. Alors, je me doute bien que ce style de croquis peut ne pas plaire à tout le monde, mais c’est libérateur de juste faire ce que je veux sans rien avoir en tête que l’instant présent.

L’ancien observatoire de Stockholm à l’aquarelle

Des croquis expressifs à l'aquarelle - VERSION FRANÇAISE

Matériel utilisé :
Pinceau : Raphaël petit gris le « 803 » nº2.
Papier : Saunders Waterford grain torchon 190g/m2.
Couleurs : Bleu d’indanthrène (Sennelier), Verona gold ochre (Daniel Smith), Or de quinacridone (Daniel Smith), Écarlate brûlée de quinacridone (Daniel Smith), Terre de sienne brûlée (Schmincke).
Extra : Posca Blanc, Aquarelle en stick turquoise de cobalt clair (Winsor & Newton), Crayons aquarellables Terre vert, Vert de chrome opaque, Violet caput mortuum (Faber-Castell).

Et voici l’aquarelle terminée (cliquez pour agrandir) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *