Peindre des gueules de loup à l’aquarelle

Cette semaine, je vous propose une fleur plus estivale : les gueules de loup.

Ici ce n’est pas forcément la forme de la fleur qui m’intéresse, même si c’est une forme très intéressante et une fleur assez originale ! J’ai préféré me concentrer sur la forme générale, les hampes de fleurs dressées vers le ciel. Je souhaite un bas d’image chargé en couleur et plus on va vers le haut plus cela s’allège, tout devient plus aérien et se fond avec le ciel.

Bien sûr peindre des fleurs blanche à l’aquarelle, c’est particulier ! Pas de blanc dans notre palette : il faut donc… ne pas les peindre ! Ici j’ai choisi d’utiliser la technique de la peinture en négatif. C’est à dire peindre de la couleur autour des fleurs et les éviter soigneusement. Mais il est tout à fait possible de réaliser ces fleurs avec une technique de masquage avec du liquide de masquage ou avec de la gouache. J’ai choisi la peinture en négatif pour cet aspect frais et spontané. Cela permet aussi plus de subtilité dans les formes.

Peindre des gueules de loup à l’aquarelle en vidéo

Matériel utilisé :
Pinceau : Escoda Último nº18.
Papier : Arches grain torchon.
Couleurs : Bleu outremer (Sennelier), Amazonite véritable (Daniel Smith), Jaune de nickel azo (Daniel Smith), Or rouge aussie (Daniel Smith), Terre de sienne brûlée (Daniel Smith), encre acrylique Sépia (Golden), Liquide de granulation (Winsor & Newton).

Et voici l’aquarelle terminée (cliquez pour agrandir) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *