Graphite aquarellable

Pas de couleur cette semaine ! Juste du graphite et donc une étude en noir et blanc. Mais malgré tout, c’est un outil très intéressant, je vous explique pourquoi !

Avant de vous parler de l’outil que je vais utiliser aujourd’hui, je vais vous présenter mes deux petits sujets du jour. Bien sûr, un sujet facile, parfait pour essayer un nouveau matériel, c’est mon chat ! J’ai donc choisi une photo d’Arya avec du contraste pour que je puisse utiliser le graphite au mieux, et avec une pose un peu sympa pour que ce soit fun à dessiner ! L’autre sujet est un paysage avec beaucoup de textures différentes que j’aimerai peindre sur un grand format un jour. Mais je n’arrive pas à avoir un plan pour cette aquarelle, du coup réaliser un étude tonale, est un bon moyen pour lancer le processus.

Et maintenant parlons de la star du jour : le graphite aquarellable. C’est un outil qui se présente sous la forme d’un crayon comme un crayon graphite ordinaire sauf qu’il n’y a pas de bois. Juste du papier pour protéger les doigts lors de l’utilisation. On peut aussi le trouver sous d’autres formes, notamment dans une petite boite en métal et on l’utilise avec un pinceau directement. Mais ici, comme c’est un crayon je peux faire mon dessin préliminaire avec en sachant que les lignes vont pouvoir se fondre avec un pinceau. Une fois mon dessin réaliser, je vais utiliser un pinceau pour flouter les lignes, étaler le graphite et ajouter de la matière en la prélevant depuis le crayon directement.

C’est un outil qui nécessite très peu de matériel : du papier, un pinceau et de l’eau. Et il est parfait pour booster la créativité et juste s’amuser et peindre sans trop d’ennuis. Il est en plus facilement transportable, parfait pour faire quelques croquis en voyage ! Les seuls inconvénients que je peux lui trouver, c’est qu’il se mélange très mal avec les couleurs que ce soit crayons aquarellables ou aquarelle depuis ma palette, les couleurs sont toutes éteintes par le graphite. Je trouve qu’il vit bien mieux seul.

Graphite aquarellable en vidéo

Graphite aquarellable - VERSION FRANÇAISE

Matériel utilisé :
Pinceau : Princeton Neptune 1/2″.
Papiers : Saunder waterford en grain torchon, Canson héritage satiné.
Couleur : Derwent graphitone 6B.

Et voici les deux petites études terminées (cliquez pour agrandir) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *