Ciel sur papier satiné

Cette semaine, je sors un peu de ma zone de confort et vous propose une aquarelle sur du papier satiné. C’est un papier aquarelle totalement lisse, sans aucune texture…

Illustration sur papier satiné

Vous l’avez sans doute remarqué, je peins souvent sur du papier à grain torchon ou grain fin. Un papier avec donc de la texture, ce qui permet d’ajouter et renforcer des effets de textures. Mais cette fois-ci je me suis lancé sur un papier totalement lisse ! Pourquoi ? Parce que je voulais essayer, et essayer est le meilleur moyen pour savoir si on aime un papier ou pas. Le papier satiné est souvent utilisé par des illustrateurs car il permet de scanner l’aquarelle et de ne faire apparaître aucun grain du papier. Et je l’ai moi même utilisé pour réaliser certaines illustrations comme celle ci-contre. J’étais curieuse de voir comment ce papier allait se comporter face à mon style d’aquarelle plus spontané.

Premier essai d'aquarelle sur papier satiné

Et bien cela a été bien plus compliqué que ce que je pensait ! Voici, ci-contre, mon premier essai. Peut-être que je n’avais pas choisi le bon sujet, mais on ne peut pas dire que cela soit réussi. L’ensemble est brouillon, j’ai l’impression de m’être battue avec mes pinceaux et que rien ne s’est passé comme prévu ! Par moment je n’arrivais pas à faire migrer mes couleurs et par moment, elles allaient trop loin. J’étais perdue comme à mes débuts ! J’ai alors réalisé que j’ai développé un certain nombre d’automatisme avec les papiers à grain fin et torchon. Au fur et à mesure des mes peintures, je réfléchis de moins en moins aux réactions que pourrait avoir mon papier car je le connais. Et cela vient renforcer mon idée que la pratique est le meilleur moyen d’avancer dans sa connaissance d’une technique.

Essai sur papier satiné en vidéo

Ciel sur papier satiné - VERSION FRANÇAISE

MATÉRIEL UTILISÉ :
Pinceaux : Escoda Ùltimo nº8 à sortie longue, Princeton Neptune 1/4″, Escoda Versatil 1/2″ plat, Escoda Versatil nº6 rond.
Papier : Arches grain satiné.
Couleurs : Bleu outremer (Daniel Smith), Bleu de cobalt (Schmincke), Bleu céruléen (Daniel Smith), Verona gold ochre (Daniel Smith), Or de quinacridone (Daniel Smith), Terre de sienne brûlée (Schmincke), Teinte neutre (Winsor & Newton).

Et voici l’aquarelle terminée (Cliquez pour agrandir) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *