Vert émeraude, comment l’aimer ?

Cette semaine, je vous propose une vidéo légèrement différente. Plutôt que d’axer ma démonstration sur un sujet, je vous parle d’une couleur en détail : le vert émeraude.

Cette idée m’est venue après plusieurs remarques d’amis et d’abonnés à ma chaîne. Le vert émeraude est une couleur qui paraît tellement artificielle et pourtant c’est le seul vert de ma palette actuellement. Pendant très longtemps, j’utilisais l’or vert, le turquoise de phtalo, et le vert fond-marin (Daniel Smith). Mais j’ai toujours préféré mélanger mes verts et encore plus après avoir découvert l’or de quinacridone (d’ailleurs de le vert fond-marin est à la base un mélange d’or de quinacridone et de bleu outremer). Et dans cette idée de mélange, le vert émeraude est la couleur idéale pour donner un peu de pep’s à une couleur ou d’arriver plus vite à un vert plus naturel. Il ne faut pas penser cette couleur comme une couleur à utiliser seule, mais plutôt comme une couleur d’accompagnement, très utile pour des mélanges.

Pour cette aquarelle, je n’ai pas de croquis à proprement parler ou d’image d’inspiration à vous montrer. On peut dire que cette aquarelle a été en quelques sortes inspirée par des chardons et le nature en automne… Cependant, j’ai tout de même réalisé des petites études que voici.

Ces deux petites aquarelle ont peut-être une meilleure composition que l’aquarelle finale, mais surtout elles explorent deux pistes différentes pour l’utilisation du vert émeraude. L’une est travaillée avec l’alizarine cramoisie permanent pour donner ces teintes neutres et l’autre se tourne un peu plus sur les possibilités turquoises de ce vert. Et finalement l’aquarelle que je vous présente en vidéo rassemble ces deux visions !

Aimer le vert émeraude en vidéo

MATÉRIEL UTILISÉ :
Pinceaux : Escoda Aquario nº18, Raphaël petit gris « le 803″ nº2, Silver Brush Black velvet 1/4 » forme de dague.
Papier : Canson Héritage grain torchon.
Couleurs : Bleu de cobalt (Schmincke), Vert émeraude (Schmincke), Or de quinacridone (Daniel Smith), Alizarine cramoisie permanent (Daniel Smith), Teinte neutre (Winsor & Newton).

Si vous souhaitez voir plus d’aquarelles réalisées avec du vert emeraude, allez voir celles-ci : une pomme de pin à l’aquarelle, déconstruction d’une nature morte.

Et voici donc l’aquarelle terminée (cliquez pour agrandir) :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.