Carnets aquarelle

La semaine dernière, je me suis fabriqué un carnet aquarelle et je me suis dit que ça pourrait vous aussi vous intéresser et j’en profite donc pour vous parler des mes carnets aquarelle !

Photo de mes différents carnets aquarelle.

Mes anciens carnets

J’utilise mes carnets le plus souvent pour garder en mémoire un lieu où je suis allé ou des objets que je trouve intéressant. Mais je les utilise aussi pour tester une approche différente, tester des effets, tester des couleurs… Et je suis donc à la recherche du carnet idéal. Les deux points les plus importants pour moi étant la forme (et la taille) et la qualité du papier. Je veux que mon carnet rentre dans mon sac sans problème et que le papier se comporte comme le papier aquarelle que j’utilise le plus souvent. Et ces deux éléments sont assez difficile à trouver !

Carnet Moleskine

Exemple d'aquarelle dans le carnet Moleskine

J’ai commencé faire des croquis à l’aquarelle en mars 2016 sur un carnet Moleskine. Il est parfait pour faire un croquis à l’encre et ensuite le colorer à l’aquarelle. Mais les effets de mouillé sur mouillé ou les fondus sont très difficiles à avoir. Je n’arrive pas à faire beaucoup de couche de couleurs, car les pigments sont réactivés presque à chaque coup de pinceau. C’est un carnet assez résistant et la forme est parfaite pour rentrer dans mon sac.

Carnet fait-main

Exemple d'aquarelle sur un carnet fait main avec du papier Bockingford

Mon deuxième carnet a été un carnet fait-main que j’ai fabriqué durant l’été 2016. Et il n’est toujours pas fini… Principalement parce que je n’aime pas le papier que j’ai choisi. C’est un papier fabriqué par St Cuthberts Mills de la gamme Bockingford. Il est en cellulose et se comporte donc de manière étrange (à mon goût) par rapport à un papier 100% coton. Il sèche par exemple très vite et des « fleurs » de pigments peuvent très vite arriver. C’était mon premier carnet fait main, la technique laisse donc un peu à désirer, mais il est encore entier après deux ans !

Carnet HandBook Journal Co

Exemple d'aquarelle dans le carnet Handbook Journal Co

Mon troisième carnet est très similaire au Moleskine, mais il est de la marque HandBook Journal Co et c’est le Travelogue. J’aime beaucoup la couverture recouverte de tissus même si ça n’a rien à voir avec la qualité du carnet en général. Il est lui aussi très résistant et le papier et un tout petit peu meilleur que le Moleskine. Si jamais je devais racheter un carnet aquarelle pour travailler le dessin, ce serait lui sans hésiter. Mais il est, hélas, assez difficile à trouver.

Carnet Khadi Paper

Exemple d'aquarelle dans le carnet Khadi Paper.

Et nous arrivons donc à mon avant dernier carnet et celui que j’utilise en ce moment : un carnet Khadi Paper. C’est une carnet avec du papier aquarelle fabriqué en Inde. Il est 100% coton et c’est le carnet avec le meilleur papier que je possède. Je peux peindre de la même façon que sur un papier aquarelle normal et j’obtiens des effets similaires. La seule remarque que je pourrai faire est que je n’arrive pas tout le temps à obtenir des traits très fins : les pigments ont tendances à s’étaler dans le papier. Mais son gros désavantage est sa taille. Il a juste un centimètre de trop pour rentrer facilement dans mon sac… Je le laisse donc souvent à la maison et il me sert beaucoup pour tester des effets. Il est aussi très difficile à trouver…

Mon carnet Fait-main

Comme je voulais un carnet plus facile à transporter sans dépenser des fortunes (les carnets ci-dessus sont aux alentours de 15-25€), j’ai décidé de retenter l’aventure avec un carnet fait-main, où je pourrai choisir mon papier. Pour une dizaine d’euros, j’obtiens donc un carnet 30 pages à la taille idéale et avec un papier 100% coton ! Il faut bien sûr aussi avoir un peu de temps à investir. Je me suis basée sur les vidéos de Sealemon pour coudre mes pages et réaliser la couverture, vous pouvez les retrouver ici.

Mon carnet fait main.

J’ai donc utilisé un papier de la marque St Cuthbert Mills, mais cette fois-ci dans la gamme Saunders Waterford. Je ne l’ai pas encore testé, mais il devrait être agréable à travailler ! J’ai choisi un grammage inférieur que ce que je prend d’habitude, 190g/m2. De cette façon les pages se plient facilement sans craquer. Mais il faudra en contrepartie que je fasse attention à la quantité d’eau sur le papier ! J’ai utilisé une feuille entière (56×76 cm) coupée en 8 (32 pages). Et j’ai fait attention à garder tous les bords imparfaits de la feuille pour lui donner un coté un peu imparfait.

Je reviendrai vous donner mon avis sur ce nouveau carnet dès que je l’aurai un peu plus utilisé ! Et vous quels sont vos carnets aquarelle préférés ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.