Quelles couleurs dans ma palette ?

Chaque fabricant de couleurs pour l’aquarelle a des dizaines et des dizaines de couleurs toute plus tentantes les unes que les autres. Alors comment s’y retrouver et comment construire sa palette idéale ?

différentes couleurs en tubes

les couleurs, un choix personnel

On dit souvent que les goûts et les couleurs ne se discutent pas ! C’est tout aussi valable pour l’aquarelle. Choisir une couleur en particulier c’est un choix tout à fait personnel. Il peut se baser sur des critères très empiriques :  la transparence, le nombre de pigment présent dans la couleur ou la solidité de la couleur à la lumière… Mais il peut aussi se baser juste sur les sentiments. Par exemple, je n’ai pas de couleurs de cadmium parce qu’elles sont souvent beaucoup trop opaques à mon goût. Et je ne pense pas ajouter d’orange à ma palette, peu importe les qualités de cette couleur juste parce que je ne l’aime pas. Par contre, je pourrai ajouter des violets et des bleus à l’infini juste parce que j’aime ça !

Alors quand on débute c’est encore plus difficile de choisir un couleur. Vous ne savez pas forcément ce que vous aimez ou pas. Mais au fur et à mesure, vous allez affiner vos goûts et pouvoir choisir une couleur qui vous convient plus facilement. Certaines marques proposent des nuanciers avec une goutte de couleur de test. C’est aussi une très bonne opportunité pour tester une couleur.

Étude ou extra-fine ?

Ici, aucun choix n’est mauvais et tout dépend de ce que vous souhaitez réaliser à l’aquarelle. Les principales différences entre la qualité étude  et la qualité extra-fine sont : la densité en pigment, parfois le liant, la fugitivité (la capacité du pigment à résister à la lumière) et bien sûr le prix. Si peindre à l’aquarelle est un hobby, une manière de se détendre et se déconnecter du travail, la qualité étude peut être juste ce qu’il vous faut. Si par contre vous souhaitez exposer votre travail et approfondir votre pratique, la qualité artiste ou extra-fine peut être plus adaptée.

Les bases d’une palette de couleurs

Ma palette idéale contiendrai : un bleu chaud, un bleu froid, un rouge chaud, un rouge froid, un jaune chaud, un jaune froid, une à deux couleurs de terre et une couleur neutre. Et avec cet ensemble de couleurs vous pouvez créer une multitude de couleurs. Le fait d’avoir la variation chaude et froide pour chaque couleur primaire (bleu, rouge, jaune) offre un très large éventail de couleur.

Mes couleurs recommandées

Alors comment ça se passe dans ma palette en ce moment ? Je n’ai pas exactement ce principe de couleurs, mais je m’en approche fortement (et libre à vous d’adapter selon vos goûts). Pour les bleus, j’ai donc du bleu outremer (chaud) et du bleu de manganèse (froid). Les rouges, rouge winsor (chaud) et alizarine cramoisie permanent (que je souhaite finir et remplacer dans un avenir plus ou moins lointain par un rose de quinacridone ou équivalent). Et pour les jaunes, le jaune winsor foncé (chaud) et le verona gold ochre (qui est une couleur de terre). Je n’ai pas de jaune froid, parce que je n’en ai pas beaucoup l’utilité. Puis dans les couleurs complémentaires, j’ai une terre de sienne brûlée et de la teinte neutre.

Les couleurs optionnelles

Avec cette base de couleurs, je peux déjà travailler de nombreuses couleurs. Mais il est souvent pratique d’avoir quelques couleurs en plus qui vous éviterons de faire les mêmes mélanges trop souvent. Elles sont là pour vous faciliter la vie en quelques sortes !

Couleurs complémentaires
Désolée pour la tête de chat…

Mais elles sont de faite encore plus personnelles ! Puisqu’elles dépendront de vos sujets de prédilection. Dans mon cas, il y a l’or vert (et c’est en partie grâce à cette couleur que je peux me passer de jaune froid), le vert émeraude, le violet de carbazole, le lavande, le bleu de cobalt et le gris de payne.

Couleurs coup de coeur

Et pour finir, il existe aussi des couleurs très particulière, des mélanges que proposent certaines marques qui sont juste des coups de coeur pour moi. Elles sont spéciales de par leur comportement sur le papier. Elles peuvent granuler énormément par exemple. Ou les pigments qu’elles contiennent peuvent se scinder sur le papier et créer des effets surprenant. Ou elle peuvent aussi contenir des pigments iridescents. Je possède deux couleurs de ce genre là : héliotrope véritable et clair de lune toutes deux venant de Daniel Smith.

Ma vision de la palette idéale présentée ici, est bien sûr amenée à changer selon mes envies et mes sujets. Peu importe le nombre de couleurs qu’on possède, l’important est ce que l’on en fait et notre créativité ! Et vous ? Avez vous des couleurs préférées dans votre palette ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.