Palette Mijello – ma palette principale

J’ai acheté ma première palette d’aquarelle il y a une quinzaine d’année… Depuis, j’ai continué à en acheter (ou à m’en faire offrir) de temps en temps. J’ai donc maintenant 6 palettes, ce qui est clairement trop pour une seule personne ! C’est trop mais en même temps chaque palette a son utilité. Et je vais donc vous présenter aujourd’hui ma dernière acquisition et celle que j’utilise presque que tout le temps en ce moment : ma palette Mijello.

Les caractéristiques de la palette Mijello

C’est une palette en plastique qui paraît très basique, mais qui est très bien pensée. Avec 18 espaces pour les couleurs, c’est plus que suffisant pour avoir un choix de couleurs équilibré et varié. La palette Mijello dispose aussi de deux espaces de mélange dans la côté contenant les couleurs plus deux grand espaces de mélange dans le couvercle (le couvercle contient une surface amovible doublant donc l’espace). Les godets de couleurs sont suffisamment large pour mes plus gros pinceaux et sont donc agréables à utiliser. L’immense avantage de cette palette est que le couvercle est équipé d’un joint qui isole presque complètement les couleurs une fois fermée. C’est à dire que les couleurs ne sècheront pas (ou du moins beaucoup moins vite) dans la palette fermée. C’est un bon point lorsque que l’on peint régulièrement : les couleurs ont toujours la bonne consistence pour être travaillées.

Le plastique de cette palette Mijello a aussi été étudié pour fournir un espace de mélange optimal. L’eau s’étale sur la surface de façon à avoir un bon aperçu de la couleur et de la consistence. Sur certaines surface plastique l’eau peut se comporter bizarrement comme ci elle ne voulait pas quitter le pinceau, ici ce n’est pas le cas : le résultat est beaucoup plus semblable aux palettes en métal émaillé.

Le seul point négatif de cette palette est l’impossibilité de changer son contenu facilement. Je suis habituée à modifier mes couleurs de mes palettes très rapidement selon mes envies grâce aux godets. Mais ici, les couleurs sont directement posées dans la palette et si je souhaite en changer une, je dois la finir avant !

Une palette sale ?

Vous pouvez voir sur la photo que ma palette est relativement sale. J’ai pris le parti de ne pas la nettoyer. Ce qui reste d’une précédente aquarelle, me sert pour la prochaine. Cela me permet de ne pas avoir de couleur trop pures, mais des mélanges qui rendront mes couleurs plus intéressantes. C’est très étrange au début, j’ai dû me forcer à ne pas la nettoyer. Mais maintenant que j’ai pris l’habitude, c’est en fait très pratique. Les gris sont encore plus facile à créer !

Les couleurs dans ma palette Mijello

En ce moment ma palette contient les couleurs suivantes (elles pourront évoluer avec le temps) :

Échantillons des couleurs contenues dans ma palette mijello
  • Bleu Outremer, Daniel Smith
  • Bleu de Cobalt, Schmincke
  • Bleu céruléen, Daniel Smith
  • Vert émeraude, Schmincke
  • Verona gold ochre, Daniel Smith
  • Jaune winsor foncé, Winsor & Newton
  • Laque écarlate, Winsor & Newton
  • Rouge winsor, Winsor & Newton
  • Alizarine cramoisie permanent, Daniel Smith
  • Terre de Sienne brûlée, Schmincke
  • Gouache blanche, Winsor & Newton
  • Lavande, Daniel Smith
  • Teinte neutre, Winsor & Newton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.